La mission laïque française propose sur la plateforme du forum pédagogique à tous les enseignants du réseau de dynamiser leur développement professionnel et de permettre à chacun de poursuivre sa formation continue à distance. Les collègues peuvent s’inscrire et assister en ligne à ces formations. Il y a un catalogue consultable avec le calendrier de tous les thèmes proposés sur le site de la MLF (hébergé par Syfadis). Depuis le surgissement des nouvelles mesures sanitaires, la MLF offre un éventail important de formations pour s’initier et se perfectionner à la pédagogie hybride et à la pédagogie à distance.

Sur le forum pédagogique de la MLF, il y a deux types de formation :

– des séances de formation ponctuelle, c’est à dire un intitulé précis pris en charge par un expert (chercheur, didacticien, conseiller pédagogique, sociologue, neuroscientifique, professeur détaché, etc… ou par toute personne ayant une légitimité pour accompagner les collègues dans le domaine didactique). Dans ce cas, la formation dure le temps d’une connexion. C’est un format unique. Les visios sont toujours enregistrées et peuvent être vues en différé par tous les collègues intéressés.

– Ou bien, il y a un deuxième format, c’est la nouveauté de cette rentrée, qui est la création de communautés. Il existe des communautés disciplinaires (le français, l’histoire géographie…) ou bien transversales (la maternelle, la vie scolaire, l’évaluation…). Tous les personnels : de l’ATSEM, au surveillant, jusqu’au chef d’établissement, peuvent trouver des champs d’étude qui les concernent. Chaque communauté est confiée à un membre expert du domaine proposé. Elle va vivre toute l’année, une fois par mois. 10 sessions de rencontre sur Le Forum Pédagogique (de septembre à juin).

La MLF a proposé à Bénédicte Saint Mézard d’assurer l’animation d’une communauté consacrée à l’enseignement du français au lycée. Elle devient donc formatrice sur le forum pédagogique et accompagne tous les profs de français du réseau monde MLF qui le souhaitent.

Les objectifs de cette communauté ont pour ambition d’expliciter les nouveaux programmes du lycée depuis la Réforme de 2019 et d’accompagner les enseignants dans la mise en place du nouveau cadrage institutionnel.

En effet, pour les épreuves de l’EAF (Épreuves Anticipées de Français en classe de 1ère), les textes officiels ont modifié l’approche des textes littéraires et des œuvres intégrales. L’élève prend davantage de place dans la construction de son savoir, pendant que l’enseignant change sa posture et sa démarche d’enseignement.

Il serait judicieux d’en finir avec la vieille tradition scolaire d’atteindre « une connaissance impersonnelle» des œuvres (Lanson) et d’accepter de faire sa place à la lecture subjective, reflet d’un investissement personnel, imaginaire et fantasmatique ou moral de l’élève en tant que sujet lecteur. De nouveaux outils apparaissent dans les textes officiels, tels que le carnet de lecteur, les écrits d’appropriation ou l’usage des outils numériques. Dans cette perspective, l’élève est placé au centre de l’apprentissage et l’enseignant joue un rôle d’accompagnateur. C’est tout le sens de la pédagogie active, parfois douloureuse mais combien honorifique pour les élèves !

Durant 1 an, et au long de 10 connexions, avec Bénédicte Saint Mézard, les enseignants vont pouvoir :

  • Observer et critiquer des séquences didactiques en français
  • Découvrir des scénarii pédagogiques pour enseigner l’EAF
  • S’approprier des nouveaux outils didactiques et adapter sa posture d’enseignant
  • Découvrir les pédagogies inversée et renversée
  • Varier les entrées et les dispositifs pédagogiques dans leur classe: collaboration, co-élaboration, coopération, rendre l’élève acteur de ses apprentissages
  • Formaliser des documents de fonctionnement
  • Créer des documents et des ressources communes pour formaliser les éléments travaillés
  • Rendre compte des modifications opérées dans sa posture enseignante et dans le travail des élèves
  • Mutualiser et diffuser les nouveaux dispositifs pédagogiques élaborés ensemble.

Lors des 2 premières sessions qui ont déjà eu lieu, 49 collègues se sont inscrits à la communauté de « Français au lycée ». Des collègues de Denver, Djibouti, Beyrouth, Casablanca, Reus Villanueva, Madrid, Barcelone, San Francisco… Il est parfois très tôt le matin pour certains, ou tard le soir pour d’autres ! Mais tous ont l’envie de se perfectionner et d’œuvrer pour une meilleure réussite de leurs élèves au sein du réseau MLF.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous rendre sur la page d’accueil de la plateforme Syfadis et à réagir sur le forum.

Pour visiter la page d’accueil, c’est ici : Qu’est-ce qu’enseigner le français au lycée ?